Motaserbes.jpg
Le programme de la langue française en fête

Direction de la Langue Française

|

FAQ

Ateliers de création linguistique à l’école et ailleurs : La plume au bout de la langue FOIRE AUX QUESTIONS

Questions fréquemment posées


1. Quelle est la différence entre une intervention « Écrivain en classe » et les « Ateliers de création linguistique à l’école et ailleurs : La plume au bout de la langue »?

L’objectif stimulant du programme « Écrivain en classe » est d’accueillir un auteur en classe ; un échange entre celui-ci et les élèves a lieu à propos de son métier ou de ses livres. Une œuvre de l'écrivain doit d'ailleurs avoir été lue au préalable.
Lors des ateliers de création linguistique, la rencontre avec un auteur dont on a lu une œuvre et la discussion autour de celle-ci n’est pas le motif de la séance. Les ateliers visent à susciter une production, écrite ou orale, chez les participants. L’amorce et le projet d’écriture seront découverts au moment même. Les intervenants ne sont pas là pour parler de leur œuvre personnelle même s'ils peuvent éventuellement s’en servir pour nourrir les techniques d’écriture des participants.

2. La préparation des ateliers est-elle rémunérée ?

Non, seules les heures d’ateliers sont rémunérées mais, pour les projets de plus grande importance, il est possible d’introduire un dossier de subvention via languefrancaise(at)cfwb.be

3. Pareil pour les réunions de début/pendant/bilan atelier ?

Non, seules les heures d’ateliers sont rémunérées.

4. Est-ce que je peux en tant qu’intervenant contacter une école pour lui proposer mon intervention ?

L’intervenant ne peut pas contacter d’école pour proposer une intervention. C’est à l’enseignant de faire la démarche.

5. Combien de périodes de cours peut couvrir un atelier ?

Un atelier peut couvrir au maximum 8 heures de périodes de cours par projet pour une classe (Ex. : deux matinées de 4 heures). Il s’agira de rencontres de minimum deux heures de cours et de maximum quatre heures de cours.

6. Pour combien d’heures au maximum un intervenant peut-il s’engager par année ?

Un intervenant peut s’engager pour maximum 30 heures de périodes de cours  (Ex : six matinées de 4 heures) par année civile.

7. Un même enseignant peut-il mener de front plusieurs projets (par exemple si j’ai trois classes au profil très différent, est-il envisageable d’obtenir le soutien de trois projets différents) ?

L’idéal, pour une même année d’enseignement, est que le projet thématique soit décliné de manière différenciée en fonction du profil des classes. Donc, dans ce cas-ci, le même projet pourrait toucher les trois groupes de manière distincte tout en gardant un fil rouge commun.
Dans les autres cas, il sera toujours possible de rentrer des projets différents.

8. Quand les ateliers vont-ils commencer ?

Concrètement, les ateliers commenceront sur le terrain en janvier 2021 mais, normalement, dès novembre, les projets pourront être rentrés et examinés.

9. Pourriez-vous me renseigner sur la suite de la procédure à partir du moment où  l’intervenant a proposé sa carte d’identité ?

Les cartes d’identité des intervenants seront visibles sur notre site. À partir de là, les demandeurs d’ateliers (enseignants…) pourront réfléchir à quel intervenant convient le mieux à leur projet d’atelier. Ils prendront dès lors contact avec l’intervenant pour s’accorder sur la faisabilité du projet puis le demandeur (enseignant…) complètera un document qu’il nous renverra. Nous lui répondrons le plus rapidement possible.

10. Qui peut faire une demande d’ateliers La Plume au bout de la langue ?

Toute école ou toute ASBL désirant mettre en place un projet d’appropriation du français peut faire une demande d’ateliers La plume au bout de la langue.

11. Dois-je faire un retour pour prouver que les ateliers ont bien eu lieu ?

Ce qui atteste de l’existence des ateliers, c’est l’envoi des productions demandé via le formulaire d’inscription à cette initiative. Si les ateliers n’ont pas eu lieu ou n’ont eu lieu que partiellement, il est impératif de nous le signaler le plus vite possible.